Chat with us, powered by LiveChat

Le glossaire de taxea

Termes fiscaux expliqués simplement

Parfois, les fomulaires fiscaux peuvent être un véritable casse-tête. Nous vous expliquons les termes liés à la fiscalité de manière simple.
Déclarer ses impôts en Suisse

Des spécialistes fiscaux dévoués, rien que pour vous.

Ce que nous offrons :
Déclarer ses impôts
Des coûts transparents
Déclarer ses impôts
Des spécialistes compétents
Déclarer ses impôts
Conseil amical
Déclarer ses impôts
Écosystème en réseau
Déclarer ses impôts
Expertise interdisciplinaire
Déclarer ses impôts
Respect des normes légales

Tous les termes fiscaux importants du glossaire de taxea

A
Actif net

L'actif moins le passif.

Assujettissement limité à l'impôt

Si une personne a des activités commerciales, des établissements permanents ou des biens immobiliers dans un canton où elle n'est pas résidente ou domiciliée fiscalement, elle a une obligation fiscale limitée dans ce canton. Les personnes physiques qui ne sont pas résidentes ou domiciliées en Suisse à des fins fiscales ont une obligation fiscale limitée si elles génèrent des revenus en Suisse. Dans ce cas, l'impôt est généralement perçu à la source. Les artistes étrangers sont un exemple de cette imposition.Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Avis d'imposition

Dans l'avis d'imposition, les facteurs fiscaux sont déterminés de manière définitive sur la base de la déclaration d'impôts présentée.

B
Base de calcul

Il s'agit de la base sur laquelle l'impôt est calculé. Par exemple, le revenu imposable est la base de calcul de l'impôt dû sur le revenu.

Biens immobiliers

Les immeubles et maisons sont des exemples de biens immobiliers.

Biens mobiliers

Les biens mobiliers comprennent tous les actifs tels que les titres, les dépôts bancaires, les polices d'assurance-vie ou les véhicules.

C
Certificat de salaire

Attestation de l'employeur concernant les sommes versées. Le certificat de salaire fournit des informations sur le salaire et sur tous les éléments qui le composent.

Charges causales

Les charges causales, telles que les redevances, les frais préférentiels ou les frais de substitution, sont prélevées par la collectivité pour un service spécifique.

Contrôle ultérieur

Les personnes assujetties à l'impôt à la source dont le revenu est supérieur à 120 000 CHF peuvent être soumises à un contrôle ultérieur, mais elles doivent également remplir une déclaration d'impôts malgré l'imposition à la source.

D

Déclaration d'impôts

Présentation ou déclaration de tous les revenus et actifs aux autorités fiscales.

Déclaration d'impôts en cours d'année

Une déclaration d'impôts en cours d'année doit être remplie en cas de décès, de déménagement à l'étranger, de changement de domicile ou de retrait de la retenue à la source en cours d'année. Tous les revenus de cette période doivent être déclarés sur cette déclaration d'impôts.

Déduction pour double revenu

La déduction pour double revenu peut être demandée si les deux conjoints ou partenaires enregistrés travaillent.

Déduction pour enfant

Si les frais de subsistance d'un mineur, d'une personne handicapée ou d'une personne qui suit des études sont principalement financés par les parents, ceux-ci ont droit à une déduction pour enfant.

Déduction pour soutien

Une déduction pour aide peut être demandée pour le soutien financier d'une personne qui est incapable de travailler et qui a besoin d'aide.

Déductions générales

Les déductions générales ne sont pas liées aux frais liés à l'obtention du revenu. Les frais médicaux, les primes d'assurance ou les cotisations au 3e pilier sont des exemples de déductions générales.

Déductions sociales

Les exemples typiques de déductions sociales sont la déduction pour enfant ou la déduction pour pension alimentaire. Les déductions sociales visent à soulager les contribuables ayant une situation familiale particulière.

Dénonciation volontaire sans sanction

Grâce à la dénonciation volontaire non punissable, le contribuable a la possibilité de déclarer à l'administration fiscale des revenus ou des biens non déclarés auparavant sans encourir de pénalités pour évasion fiscale.

Domicile fiscal principal

Le domicile fiscal principal d'une personne physique est normalement le lieu de résidence, c'est-à-dire son centre de vie. Dans le cas des personnes morales, le siège social de la société est considéré comme le domicile fiscal principal.

Domicile fiscal secondaire

Outre le domicile fiscal principal, le domicile fiscal secondaire peut également être imposable pour certaines parties du revenu ou des biens. Un domicile fiscal secondaire peut survenir sur la base d'une opération commerciale, d'un établissement permanent ou d'un bien immobilier situé à cet endroit.

Dons

Contributions volontaires à des institutions à des fins caritatives.

E
Échange automatique d'informations (EAI)

Sur la base de la norme mondiale de l'échange automatique d'informations (EAI), les informations sur tous les comptes financiers des contribuables sont échangées entre les pays. L'échange automatique d'informations (EAI) a pour but d'accroître la transparence fiscale et de réduire la fraude fiscale.

Evaluation complémentaire

Une évaluation complémentaire peut être effectuée pour les personnes assujetties à la retenue à la source dont certains revenus ou biens ne sont pas imposés à la source. Les pensions, les revenus provenant d'une activité indépendante, les prestations en capital, etc. sont des exemples de revenus non imposés à la source.  Dans ce cas, une déclaration d'impôts doit être remplie malgré l'imposition à la source.

F
Frais d'acquisition

Les frais d'acquisition sont tous les frais engagés pour la génération de revenus. Les frais de déplacement, les repas ou autres dépenses professionnelles, peuvent être déduits.

Frais de garde

Les frais de garde sont les frais que vous engagez pour la garde de votre enfant pendant les heures de travail. (par exemple, crèche, garderie ou école de jour).

Frais professionnels

Tous les frais liés à l'exercice d'une profession, tels que les frais de déplacement, de séjour, d'habillement professionnel ou de formation continue. Les dépenses professionnelles peuvent être déduites du revenu dans la déclaration d'impôts.

I
Imposition des dépenses

Les étrangers sans activité professionnelle qui ont leur domicile fiscal en Suisse peuvent être imposés en fonction de leurs dépenses. Dans le cas de l'imposition en fonction des dépenses, l'impôt n'est pas calculé sur la base du revenu et du patrimoine, mais sur la base du coût de la vie effectif annuel.

Impôt à la source

Dans le cas des personnes exerçant une activité lucrative qui ne sont pas domiciliées en Suisse ou qui ne disposent pas d'une autorisation d'établissement, l'impôt est directement déduit du salaire par l'employeur et remis à l'État. C'est pourquoi ces personnes ne doivent pas remplir de déclaration d'impôts, à moins qu'une évaluation ultérieure ou une évaluation supplémentaire pour la retenue à la source ne soit nécessaire.

Impôts communaux

Les impôts communaux sont les impôts annuels dus à la commune de résidence. Pour déterminer l'impôt communal, on multiplie l'impôt cantonal simple par le taux de l'impôt communal.

Impôt direct

Dans le cas de l'impôt direct, l'assujetti à l'impôt (la personne qui doit payer l'impôt) est le même que le contribuable (le payeur effectif de l'impôt). Les impôts directs sont par exemple l'impôt sur le revenu, l'impôt sur la fortune, l'impôt sur les bénéfices, l'impôt sur le capital, l'impôt sur les gains immobiliers, l'impôt sur les dons, l'impôt sur les successions et la retenue à la source.Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Impôt ecclésiastique

L'impôt ecclésiastique est dû par les membres d'une congrégation religieuse pour financer l'église.

Impôt fédéral

L'impôt fédéral est prélevé par la Confédération en vertu de sa souveraineté fiscale sur le revenu des personnes physiques et les bénéfices des personnes morales.

Impôt fédéral direct

L'impôt fédéral direct est prélevé annuellement par le gouvernement fédéral sur le revenu des particuliers et le bénéfice des entreprises. Contrairement aux impôts cantonaux, les mêmes taux d'imposition s'appliquent dans tout le pays.

Impôt personnel

L'impôt personnel doit être payé dès l'âge de la majorité, quels que soient les revenus ou la fortune.

Impôt progressif

L'augmentation excessive du taux d'imposition par rapport au revenu imposable. Les revenus élevés sont taxés de manière excessive par rapport aux revenus plus faibles.

Impôt successoral

Les héritiers ou légataires doivent payer des droits de succession sur les biens hérités.

Impôt sur le revenu

L'impôt sur le revenu doit être payé par le particulier sur son revenu imposable.

Impôt sur les bénéfices

L'impôt sur les bénéfices doit être payé par les sociétés, telles que les SA, les Sàrl, les associations ou les fondations, pour les bénéfices réalisés au cours de l'exercice.

Impôt sur les gains immobiliers

Lorsqu'un bien immobilier est vendu, le vendeur doit payer un impôt sur le bénéfice net qui en résulte (la différence entre le prix de vente et les coûts d'investissement).

Impôt sur les loteries

Une taxe de loterie est prélevée sur les gains des loteries, des jeux d'adresse ou des casinos en ligne.

Impôt sur les dons

L'impôt sur les dons est dû par le bénéficiaire lui-même. Une exception peut être faite pour les dons au conjoint, au partenaire enregistré ou aux descendants, qui sont généralement exonérés d'impôts.

Impôts sur la propriété

Les taxes sur la propriété sont prélevées en fonction de la propriété du bien. La taxe sur les chiens est un exemple de taxe sur la propriété.

Interdiction de la double imposition

L'interdiction de la double imposition vise à empêcher la perception d'un impôt par deux États ou cantons différents sur le même revenu ou la même fortune.

Intérêts de la dette

Les intérêts de la dette sont les intérêts payés pendant la période fiscale sur les dettes privées (actifs empruntés). Ces intérêts de la dette peuvent être déduits dans la déclaration d'impôts s'ils peuvent être justifiés.

M
Monnaies cryptographiques

Les monnaies cryptographiques sont des monnaies numériques et doivent être déclarées fiscalement en tant qu'actifs dans le registre des valeurs mobilières. Les gains en capital provenant des monnaies cryptographiques sont généralement exonérés de l'impôt sur le revenu. Toutefois, si une personne utilise des monnaies numériques dans un cadre professionnel, les bénéfices réalisés sont imposables.

O
Objet de l'impôt

L'objet fiscal est l'objet ou la transaction sur lequel l'impôt est prélevé. Les revenus et le patrimoine d'une personne physique sont des objets fiscaux.

Obligation fiscale en cours d'année

En raison d'un événement survenu au cours de l'année fiscale, tel qu'un décès, un déménagement à l'étranger, un changement d'adresse ou un retrait de la retenue à la source, une obligation fiscale peut survenir au cours de l'année. Ainsi, l'obligation fiscale ne dure pas du 1er janvier au 31 décembre comme d'habitude.

Obligation fiscale secondaire

Une obligation fiscale secondaire peut naître sur la base d'une entreprise, d'un établissement stable ou d'un bien immobilier à l'endroit en question.

Opposition

Si vous n'êtes pas d'accord avec l'ordre de taxation, vous pouvez faire opposition par écrit dans un délai de 30 jours.

Optimisation fiscale

Différents moyens de réduire la charge fiscale.

P
Pension alimentaire

Les pensions alimentaires sont des contributions pour subvenir aux besoins des enfants ou des conjoints divorcés/séparés. Le bénéficiaire doit déclarer les contributions comme revenu imposable. La personne qui effectue le paiement, en revanche, peut demander que les prestations soient déduites.

Période fiscale

La période pour laquelle les taxes sont dues. En principe, toute l'année civile. Exception pour les déclarations d'impôts déposées en cours d'année en raison d'un départ à l'étranger ou d'un décès.

Personne morale

Une personne morale est une entreprise, telle que les sociétés de capitaux, les coopératives, les associations ou les fondations.

Personne physique

Une personne physique est une personne privée.

Primes d'assurance

Les primes d'assurance maladie, d'assurance accident ou d'assurance vie et retraite versées sont déductibles dans la déclaration d'impôts.

Progression à froid

En cas d'augmentation des salaires (nominaux) due à l'inflation, la charge fiscale augmente malgré le fait que la capacité de payer du contribuable reste inchangée. Bien entendu, ce n'est le cas que si les taux d'imposition sur le revenu ne sont pas ajustés en fonction de l'inflation et que le contribuable passe pour cette raison à la tranche d'imposition supérieure.

R
Raison individuelle

Une raison individuelle est une entreprise dont l'activité est gérée par une personne physique.

Responsabilité fiscale illimitée

Les personnes ayant une résidence fiscale et une affiliation économique sont soumises à une obligation fiscale illimitée sur leur lieu de résidence.

Retenue à la source

La retenue à la source de 35% est prélevée sur les revenus des biens mobiliers. La banque transmet la retenue d'impôt directement à AFC. Toutefois, ce montant est remboursé au contribuable si la déclaration de patrimoine dans la déclaration fiscale est correcte. La retenue à la source est destinée à freiner l'évasion fiscale.

Revenu

Tout revenu provenant du versement de prestations récurrentes ou uniques est considéré comme un revenu. Parmi les types de revenus, on peut citer les paiements de salaires, les revenus de biens immobiliers ou mobiliers, les prestations de compagnies d'assurance, les prestations en capital, les pensions alimentaires, les gains en capital, les pensions alimentaires ou la valeur locative imputée.

Revenu imposable

Revenu net moins les déductions de la sécurité sociale.

S
Séparation fiscale

Si un contribuable est assujetti à l'impôt dans plusieurs pays, cantons ou communes, tant le revenu total que le patrimoine total sont répartis entre le domicile fiscal principal et le domicile fiscal secondaire individuel afin d'éviter la double imposition.

Sociétés de capitaux

Les sociétés de capitaux sont les sociétés anonymes (SA), les sociétés à responsabilité limitée (Sàrl) et les sociétés en commandite.

Sociétés de personnes

Les sociétés de personnes sont une association d'au moins deux personnes physiques. Les sociétés en nom collectif, les sociétés en commandite et les sociétés simples sont des exemples de sociétés de personnes.

Souveraineté fiscale

La souveraineté fiscale se manifeste par le fait que le gouvernement fédéral, les cantons ou les communes ont le droit de prélever des impôts.

Sujet fiscal

Les sujets fiscaux sont des personnes physiques et morales qui doivent des impôts à l'autorité fiscale (Confédération, canton et commune).

T

Taux d'imposition

Le taux d'imposition dépend du montant de la base de calcul, c'est-à-dire du revenu et du patrimoine.

Taux d'imposition

Le taux d'imposition est utilisé pour calculer les taxes communales dues. Le facteur ou pourcentage est déterminé annuellement par la commune. Pour calculer l'impôt communal dû, le taux d'imposition est multiplié par le taux cantonal simple.

Taxation estimative

Si aucune déclaration d'impôts n'est présentée ou si les documents sont incomplets malgré un rappel, les revenus et les actifs sont estimés par les autorités fiscales dans le cadre d'une évaluation estimative.  Le montant de l'impôt peut être plus élevé en raison de l'estimation faite.

Taxe sur la valeur ajoutée

La taxe sur la valeur ajoutée est prélevée sur la consommation ou les services et est utilisée par le gouvernement fédéral pour couvrir certaines dépenses. Cette taxe est répercutée sur le consommateur final, prélevée sur les entreprises et versée au gouvernement.

Taxe sur les véhicules automobiles

Les véhicules automobiles fabriqués en Suisse ou importés de l'étranger sont soumis à la taxe sur les véhicules automobiles. La taxe sur les véhicules automobiles s'élève à 4 % de la valeur du véhicule et est prélevée par l'Administration fédérale des douanes.

Taxes fiscales

Les taxes fiscales sont prélevées dans un but d'utilité publique, c'est-à-dire sans contrepartie directe de l'État. Les taxes fiscales comprennent les charges causales et les impôts.

V
Valeur locative imputée

La valeur locative imputée est une estimation du revenu locatif qui serait généré si le bien était loué à un tiers. Dans le cas d'une propriété résidentielle occupée par son propriétaire, la valeur locative imputée doit être déclarée par le propriétaire comme revenu supplémentaire. La raison en est le bénéfice du loyer non perçu.